Qui sommes-nous ?

Accueil / Qui sommes-nous ?

Présentation

MastoCK est une compagnie de spectacle vivant in situ, en espace public mélangeant danse, théâtre, arts plastiques, musique. Existant depuis 2003, elle a à son actif 21 spectacles dont 7 en diffusion actuellement. La compagnie développe une écriture intime dans l’espace public, In situ ou dans des lieux à réinventer (patrimoine, salles, jardins, supermarchés, quartiers…). Certaines propositions privilégient le rapport 1/1. La relation au spectateur, souvent participative, s’inscrit dans la démarche artistique.

Nous avons eu le bonheur de jouer certaines de nos pièces en France et à l’étranger (Burkina Faso, Singapour, Canada, Italie, Angleterre, Belgique).
Nos thématiques croisent les méandres de l’âme humaine, la mémoire, l’enfance, la condition des femmes, la marginalisation, les tabous…

MastoCK s’engage aussi dans des projets pédagogiques en milieu scolaire & universitaire, comme en milieu spécialisé (Jeune Ballet Atlantique, CHAAR (option Arts de la Rue)), Masterclass pour danseurs pros au Burkina (Nouvelle Vague).

La Cie MastoCK est conventionnée et subventionnée par :

Cie mastock
Cie mastock
Cie mastock
Cie mastock

Les porteurs de projets

L’association est portée par 4 personnes référentes, véritable moteur du projet associatif qui assure le suivi et le développement de la compagnie. Anne-Sophie Alland et Line Thomas les 2 Co-Présidentes, Philippe Naudin le trésorier, Annick Pineau la secrétaire. Nathalie Pinter accompagne notre démarche en tant que chargée de production et de diffusion, elles est salariée permanente de l’association.

Des artistes comédiens, danseurs, musiciens, vidéaste, techniciens – accompagnent fidèlement les différentes créations de la compagnie. L’association s’assure néanmoins le soutien artistique régulier de quelques complices avec lesquels elle aime particulièrement travailler : Carine Kermin, Responsable artistique, Chorégraphe et Interprète ; Jérôme Kaboré, Chorégraphe et Danseur, Sébastien Blanc, Comédien ; Laura Balasuriya, Comédienne ; Mohamed Guellati ; Auteur, Metteur en scène et Comédien ; Lousse, Chanteuse.

Nous travaillons des écritures in situ majoritairement dans l’espace public. Une 20ne d’adhérents – amis, intéressés, amateurs, etc. – soutiennent le projet au long cours.
La compagnie Mastoc Production (MastoCK aujourd’hui) existe administrativement depuis janvier 2002.

Notre équipe

La Compagnie MastoCK

Les membres du bureau

Equipe artistique actuelle

Equipe technique

Et tous les autres…

Emmanuelle Juton (présidente sept 2017 à mars 2019) / Aurelie Tison-Moreau (présidente 2013 à 2017) / Jean-Philippe Sion (trésorier jusqu’en mars 2019) / Jean-Luc Garnier (trésorier jusqu’en sept 2017) / Pascal Ravard (président jusqu’en mars 2013) / Gérard Lacognatta (trésorier jusqu’en mars 2011) / Nina Réault (service civique) / Laetitia d’Onorio de Meo (diffusion/communication) / Audrey Da Silva (diffusion) / Julie Potier (production/diffusion) / Mélina Saunier (diffusion internationale). Nous remercions également de l’investissement de Bernard Gillois dans le CA jusqu’en 2017.
Vincent Gillois (scénographe/metteur en scène) / Alexandre Blondel (danseur) / Elsa Bozier (danseuse) / Patrick Brunet (régisseur) / Solène Cerutti (danseuse/interprète) / Dominique Coppin alias Doumé (technicien son/photographe) / Clélia David (comédienne) / Fabrice Gaumer (technicien son) / Marlène Koff (chorégraphe) / Alice Ligier (auteur/slameuse) / Antoine Mahaut (comédien/interprète) / Olivier Mansard (comédien) / Charles Michaux (Régie son) / Peter Nkoghé (danseur) / Michel « Meech » Onomo (danseur/interprète) / Catherine Petit (costumière) / Jules Pinteville (constructeur décor/scénographe) / Delphine Pluvinage (danseuse/interprète) / Pierre Renverseau (comédien) / Lucile Rimbert (danseuse/comédienne) / Vincent Robert (éclairagiste) / Esther Suel (danseuse/comédienne/interprète) / Laurent Valo (comédien/interprète) / Mansfield Tya (rockeuses fragiles) / Karine Vayssettes (danseuse) / Dara You (danseur H.P/interprète).

Historique

L’année 2019 a été riche en spectacles, notamment pour Tipis, ou Voyage initiatique autour des sentiments et pour les Visites Insolites. Nous pouvons aussi citer les quatre représentations de Lâche-moi ! au Festival Off Viva Cité de Sotteville-lès-Rouen qui nous ont permis d’aller jouer au Burkina Faso en février 2020 & prochainement en Belgique en août 2021. Ou encore les deux dates de Variation poétique pour une personne dans le cadre du festival Terre de Danses de Nueil-les-Aubiers. Ce spectacle se joue depuis 14 ans et touche toujours autant le public.

2019 est aussi la fin de la tournée de Ça va valser ! à Ribambelles à Homécourt (54) avec une magnifique représentation, certainement la plus belle de toutes.

2019 voit aussi le début de la construction de la nouvelle création Des oiseaux sur ma bouche, en relation avec Mohamed Guellati. Un premier laboratoire a eu lieu au Metullum de Melle durant une semaine en décembre 2018 sur les prémisses. Un deuxième et un troisième laboratoires ont eu lieu en janvier et février 2019, toujours au Metullum de Melle.

L’année 2019 a aussi été marquée par le renouvellement des stages parents/enfants et danse in-situ à l’Ile de Ré, des rendez-vous qui deviennent incontournables avec la compagnie et les stagiaires.

L’année 2018 a vu la concrétisation d’une des créations 2017 : Tipis ou Voyage initiatique autour des sentiments. Elle s’est notamment jouée à Bressuire (79) au Carnaballade, aux Journées du Patrimoine à Melle (79), à Niort (79) au sein festival Les Improbables, aux Comptoirs d’Arts avec le CNAREP Le Boulon à Vieux-Condé (59) et dans le cadre des animations de Noël de l’Espace culturel Leclerc à Ruffec (16). Concernant les spectacles déjà en diffusion, nous pouvons citer Ça va valser ! durant les Scènes Nomades à La Crèche (79), Lâche-moi ! àGraines de Rue de Bessines-sur-Gartempe (87), ou encore les Visites Insolites à l’église St Hilaire de Melle (79) dans le cadre des Journées du Patrimoine.

Et 2018, c’est aussi les stages Danse Parents/enfantset Danse in situsur l’Ile de Ré. Le premier a permis de sensibiliser à la danse parents & enfants sur un autre rapport d’échange, intime & poétique. Le second, d’abord mis en place pour les adultes du groupe amateur, s’est finalement aussi ouvert aux professionnels, pour une découverte du corps dans l’espace. La compagnie a aussi participé à la construction, en relation avec le CNAREP Atelier 231 de Sotteville-lès-Rouen, des projets pédagogiques scolaires, en mettant en relation une classe spécialisée en danse et une classe ULIS.

C’est une année fructueuse en terme de créations : 
– Ça va valser ! est créé le 17 mars 2017 pour sa version en salle (Metullum de Melle) et le 27 avril 2017 en espace public (Le Gabut à La Rochelle, avec le CCN de La Rochelle et le soutien du CNAREP Sur le Pont de La Rochelle). Ce théâtre d’images chorégraphiques pluridisciplinaire est joué par 7 interprètes, comédiens, danseurs, et une chanteuse.
– Tipis ou Voyage initiatique autour des sentiments est un spectacle atypique qui a vu sa création s’accélérer suite à une commande sur concept. Cet entre-sort destiné au jeune public a été joué pour la première fois à Lorient le 20 décembre 2017.
L’année 2017 marque la fin de la convention pluriannuelle DRAC.
L’urgence de créer et de dire donne naissance à Lâche-moi !, un duo chorégraphique explosif de 22mn qui parle d’amour, de rupture, de mixité. Après une période de création de 15 jours, la Première à eu lieu au Metullum de Melle (79) le 17 juin 2016.
Pour les Journées du Patrimoine à Melle, la Ville nous témoigne sa confiance en nous laissant une carte blanche, et un nouveau concept est imaginé : des Visites Insolites de la Mairie.
Les lieux sont alors investis par des artistes pour des impromptus chantés, dansés, racontés… de façon drôle et décalée.
Cette année voit naitre la création Des Vils, également théâtre d’images chorégraphiques avec 5 danseurs interprètes et une slameuse. Cette pièce sort le 23 avril 2015 avec le CNAR les Usines Boinot à Niort (79).
Les personnages d’Embruns de lune s’installent régulièrement dans Hanami – regarder les fleurs et sont présentés à la Nuit Blanche de Singapour.
La Cie propose une journée de rencontres de pratiques amateurs autour du corps et de la voix à La Mothe Saint-Héray dans le cadre des Journées du Patrimoine, y seront invités plusieurs groupes de la Région, tous dirigés par des professionnels.
2015 marque aussi le passage de la Cie en convention DRAC.
En octobre, commencent les résidences de Des Vils.
Dis-le moi… est joué en Belgique et en Angleterre, il a été intégralement traduit en anglais. Cette pièce connait une belle diffusion depuis sa création en 2012.

Il n’y a pas eu de création de pièce/spectacle en 2013. Cependant, la compagnie a fêté les 25 et 26 janvier 2013 ses 10 ans d’existence depuis la première représentation du premier spectacle de la compagnie, Milie. A cette occasion, une soirée anniversaire a été organisée, ponctuée de surprises artistiques et aux couleurs « scénographiques » de Mastoc.

Une pièce en gestation, Des Vils, est sélectionnée pour être présentée à l’Hectare, scène conventionnée de Vendôme, dans le cadre des Rencontres à L’Ouest.

La diffusion se poursuit avec les pièces au répertoire, notamment Dis-le moi… et Embruns de Lune.

Deux spectacles sont créés : 
– Dis-le moi… un théâtre d’images chorégraphiques dont la première a lieu le 10 mars 2012 au CNAR les Usines Boinot à Niort (79). Joué ensuite en Belgique, il a reçu le prix du public dans la catégorie Arts de la Rue au festival “Namur en mai”.
– Hanami – regarder les fleurs, une scénographie immersive, suite à une commande du CNAR l’Atelier 231 à Sotteville-lès-Rouen (76) pour le festival “Fish and Chips” les 25, 26 et 27 janvier 2012.
Cette année sera tournée vers la création et la diffusion : Je danse pas comme y faut est repris avec de nouveaux musiciens pendant la période hivernale, qui est aussi l’occasion de se pencher sur l’écriture d’une pièce pour 8 femmes Dis-le moi… dont les résidences commenceront à l’automne. 
Les Gens de Pluie s’offrent une tournée en mai dans des lieux prestigieux, Vagues à l’âme et Embruns de Lune continuent d’être joués régulièrement.
Je danse pas comme y faut joue ses Premières en février au Grand Théâtre de Lorient. 
Vagues à l’âme connait une belle tournée d’été, ainsi que la naissance d’une forme scénique frontale et sur l’eau à l’occasion de “Sites en Scène” à Surgères : Vagues à l’âme au fil de l’eau.
L’année de l’envol à l’étranger : Embruns de Lune est programmé à Montréal au festival “Juste pour rire” durant 10 jours en juillet.
Alors que les Gens de Pluie continue à être diffusé, la compagnie est sollicitée pour créer un Vagues à l’âme grandeur nature : le 20 juin 2009, cette installation-spectacle est jouée pour 2000 personnes dans le jardin aquatique de Petit-Couronne (76).
Un nouveau projet se prépare avec les premières résidences de Je danse pas comme y faut en octobre.
Gens de Pluie connaitra une grande diffusion dans toute la France.
C’est également au cours de cette année que Vagues à l’âme verra le jour suite à une commande du Grand Théâtre de Lorient pour ses 5 ans, et que sera créé Embruns de Lune en réponse à une demande du Festival “Folies et Fantaisies de Châtillon”.

L’année est tournée vers la diffusion. S’amorce tout de même la création de Les Gens de pluie, qui sera présentée sur scène pour la première fois les 20 et 21 février 2008 au théâtre de Lons le Saunier (34), scènes du Jura (Plateau labellisé nouveaux espaces, nouvelles formes).

Malgré un calendrier de diffusion honorable, la compagnie répond à deux commandes :
– Agit’expo, visite chorégraphiée de l’exposition de 3 plasticiens lors du festival des Vendanges de Pamproux (79)
– Fête à l’Orangerie, 2 journées festives pour les Journées du Patrimoine, largement tournées sur le travail de la compagnie pour l’inauguration des jardins à la française de l’Orangerie de la Mothe saint-Héray (79), où la compagnie vient de s’implanter.
C’est l’année de création de :
– Contes défaits, spectacle pour enfants à partir de contes détournés, qui questionne le regard et le point de vue.
– Les Chatouilles du Diable – Vol.0
– En réponse à une commande du Conseil Général des Deux-Sèvres pour le festival de Bougon, les Voix de la terre, naissent : Variation Poétique pour Une Personne, solo pour un seul spectateur et Les Célestes, première écriture d’espace, installation plastique et lumineuse de costumes fantomatiques.

Cette année voit apparaître – Les Chatouilles du Diable – Vol. 1, pièce de danse hip-hop légèrement prise à rebrousse poil…

La compagnie montre ses 2 premiers spectacles :
Milie, témoignage théâtral et chorégraphié sur l’autisme.
La Famille, une pièce de théâtre hip-hop

La compagnie est particulièrement attachée à ses partenaires :

L’Atelier 231 – CNAREP de Sotteville-lès-Rouen (76) Centre National des Arts de la Rue
Sur le Pont – CNAREP en Nouvelle-Aquitaine – La Rochelle (17) Centre National des Arts de la Rue
Le Boulon – CNAREP de Vieux-Condé (59) – Centre National des Arts de la Rue
La Ronde des Jurons de Melle (79)
Régis Baillet / Diaphane (le compositeur des musiques des spectacles de Mastock)
l’agence A / Monita Derrieux, agent de Carine Kermin
– L’AEP (Auteurs dans l’espace public) / https://www.auteursdanslespacepublic.fr
– La SACD https://www.sacd.fr/
– L’adami https://www.adami.fr/
– La spedidam https://spedidam.fr/ société de perception et de distribution des droits des
artistes-interprètes